L’Ectopie Testiculaire

Cause de non confirmation et d'impossibilité de conduire une carrière de reproducteur, l'absence d'un ou des deux testicules dans les bourses, est redoutée par les éleveurs.

Comment cette anomalie testiculaire est-elle possible ?

Chez le foetus les testicules du futur chiot mâle comme les ovaires de la future chienne sont situés en arrière du rein. Alors que l'ovaire reste dans la cavité abdominale, le testicule va migrer lentement pour parvenir au bout du compte dans les bourses. Cette descente testiculaire est sous influence hormonale (hormones mâles) et elle est rendue possible par la contraction d’une sorte de cordon que l'on désigne sous le nom scientifique de Gubernaculum Testis qui relie le testicule et les bourses.

En même temps que s'opère ce déplacement testiculaire, la région inguinale du foetus se rétrécit et ne laisse subsister qu'un conduit cylindrique (l'anneau inguinal) dans lequel passent les vaisseaux et les canaux déférents menant au testicule une fois qu'il est en place. L’anneau inguinal complètement formé n'est pas assez large pour laisser passer un testicule. Il est de ce fait facile à comprendre que le testicule doit être complètement descendu suffisamment tôt sinon, il risque d'être " coincé " !

Ectopie Testiculaire
Zoom

Dans la plupart des espèces animales, la descente des testicules dans les bourses est terminée à la naissance, mais pas chez le chien. A ce stade, le testicule du chiot nouveau-né est situé à mi-distance entre le rein et l'anneau inguinal. Il ne franchit cet anneau qu'à partir du 5e jour de vie, date à laquelle le Gubernaculum Testis dont nous avons parlé plus haut commence à dégénérer. Jusqu'à 3 ou 4 semaines après la naissance, les bourses sont remplies de graisse qui disparaît peu à peu pour laisser la place aux testicules. La position finale dans les bourses est atteinte vers 7 semaines, mais il existe beaucoup de variations raciales, lignées ou d'individus, ce qui fait que certains chiens n'ont des testicules bien stabilisés dans les bourses que vers 5 ou 6 mois. Avant cet âge, en effet, la mobilité des testicules est importante et les éleveurs observent souvent ce qu'ils désignent sous le terme de « testicule ascenseur » ou « testicule yoyo ».

Ce phénomène est dû, chez les jeunes chiots, au fait que les testicules remontent facilement vers l'anneau inguinal de sorte qu'on ne les sent pas toujours bien à la palpation, alors qu'il n'y a pas de réelle ectopie testiculaire. Au moment des premiers vaccins, vers 7 ou 8 semaines, le vétérinaire doit vérifier la présence des testicules dans les bourses. Lorsqu’il y a un doute, il doit prévenir l'éleveur du fait des implications légales de cette affection.

Entre 1 à 10 % des chiens mâles sont touchés par cette affection, encore appelée cryptorchidie, ou monorchidie lorsqu'un seul testicule est en place. Ce n'est donc pas une affection très rare. Que faire lors d'une ectopie testiculaire ? Si on s'y prend assez tôt, un traitement médical à base d'hormone (gonadotrophine chorionique) peut être tenté. Il n'est efficace que si le ou les testicules sont bloqués au niveau de l'anneau inguinal et que si le traitement est entrepris suffisamment tôt. En effet, à partir de 16 semaines, les chances de réussite avec ce traitement hormonal sont très faibles.